de
à

Evangile selon Matthieu, chapitre 27, verset 37 à 50 (Segond)

37Pour indiquer le sujet de sa condamnation, on écrivit au-dessus de sa tête: Celui-ci est Jésus, le roi des Juifs.

38Avec lui furent crucifiés deux brigands, l'un à sa droite, et l'autre à sa gauche.

39Les passants l'injuriaient, et secouaient la tête,

40en disant: Toi qui détruis le temple, et qui le rebâtis en trois jours, sauve-toi toi-même! Si tu es le Fils de Dieu, descends de la croix!

41Les principaux sacrificateurs, avec les scribes et les anciens, se moquaient aussi de lui, et disaient:

42Il a sauvé les autres, et il ne peut se sauver lui-même! S'il est roi d'Israël, qu'il descende de la croix, et nous croirons en lui.

43Il s'est confié en Dieu; que Dieu le délivre maintenant, s'il l'aime. Car il a dit: Je suis Fils de Dieu.

44Les brigands, crucifiés avec lui, l'insultaient de la même manière.

45Depuis la sixième heure jusqu'à la neuvième, il y eut des ténèbres sur toute la terre.

46Et vers la neuvième heure, Jésus s'écria d'une voix forte: Éli, Éli, lama sabachthani? c'est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné?

47Quelques-un de ceux qui étaient là, l'ayant entendu, dirent: Il appelle Élie.

48Et aussitôt l'un d'eux courut prendre une éponge, qu'il remplit de vinaigre, et, l'ayant fixée à un roseau, il lui donna à boire.

49Mais les autres disaient: Laisse, voyons si Élie viendra le sauver.

50Jésus poussa de nouveau un grand cri, et rendit l'esprit.